organigramme hamsters

Les hamsters, animaux sauvages ou pas ?

C’est vrai qu’en le regardant courir dans sa roue ou dans sa balle à hamster, il est difficile de s’imaginer qu’avant tout les hamsters sont des animaux sauvages. En fait avant d’être apprivoisés par l’Homme (hormis le Cricetus, comme vous le savez) et de devenir de mignonnes petites boules de poils qui courent partout, ils vivaient à l’état sauvage.

Il y a 26 espèces différentes de hamster qui vivent à l’état sauvage dans le monde, même si parfois leur nombre est restreint (comme le Grand hamster d’Alsace).

Le hamster Syrien est sûrement l’espèce de hamster la plus familière pour les gens. Leur nombre en milieu naturel n’est pas énorme de nos jours mais ils sont toujours présents dans la faune sauvage en compagnie de leurs différents cousins à poils.

organigramme hamsters

Organigramme du hamster (le-hamster.eklablog.com)

Le hamster Syrien

Pour se protéger de la chaleur, le hamster Syrien creusent son terrier très profondément dans le sol pour profiter de la fraîcheur des profondeurs de la terre. Des fois, il va même jusqu’à creuser jusqu’à 10 mètres ! Comme chez vous avec sa cage et sa maison, le hamster Syrien a besoin d’un territoire à l’état sauvage. Territoire qu’il défend avec hargne si un autre hamster ose se balader chez lui. Toutefois, le hamster Syrien est enregistré comme espèce vulnérable à cause de sa faible population.

Le hamster Campbell de Mongolie

C’est dans les terres semi arides de Mongolie que le hamster Campbell est le plus actif le soir, lorsqu’il sort de son terrier pour se chercher à manger. Comme pas mal de déserts dans le monde, la température est très élevée la journée mais très basse la nuit. c’est pourquoi le hamster Campbell est bien couvert avec ses poils qui le protègent du froid. Pour se trouver un terrier, celui-ci n’hésite pas à déloger d’autres rongeurs, lui évitant ainsi la dure labeur de se construire le sien. Vicieux mais bien pensé !

Le hamster Chinois de l’Est

Le hamster Chinois vit plus à l’Est que ses cousins à poils, là où la température est plus douce, dans des terres rocailleuses. Du fait de son habitat spécifique, le hamster Chinois a une petite queue qu’il utilise pour s’agripper lorsqu’il escalade des obstacles.

En général, le hamster Chinois ne vit pas dans des terriers. Il préfère se réfugier dans des trous juste en-dessous de la surface (donc moins profonds qu’un terrier creusé). Ceci a pour effet de leur fournir une moins bonne protection de l’extérieur. Mais heureusement, le hamster Chinois est un sprinteur de haut niveau !